Selon les prévisions de l’Insee, l’indicateur du taux de chômage devrait baisser de 9,7% à 9,4% de la population active en France entière d’ici à mi-2018. Ce ci peut être expliqué principalement par le dynamisme créé par la révolution technologique sur le marché de l’emploi. Dans le but d’augmenter la productivité, d’optimiser les processus de travail, de gagner plus de temps et de réduire ses charges, ce mouvement évolutif a créé de nouvelles formes de communication et de collaboration ce qui a donné naissance à de nouveaux modes d’emploi comme le travail en freelance et de nouvelles méthodes de recrutement comme la cooptation. Ces techniques offrent plus de chances aux chômeurs pour sortir de leur détresse et donnent plus d’indépendance à ceux qui cherchent à monter leur propre entreprise.

Généralités sur les modes de recrutement

Les modes de recrutement traditionnels gardent encore de l’ampleur dans le marché de l’emploi. Plusieurs responsables RH préfèrent utiliser les moyens classiques comme les sites d’offres d’emploi ou les petites annonces, pour trouver le profil dont ils ont besoin.

Toutefois, dans le souci de combler rapidement les postes vides en entreprise, le manager RH opte pour l’externalisation des missions de recrutement (ou Recruitment Process Outsourcing (RPO)). Dans cette optique, l’entreprise doit juste définir ses besoins et déléguer la totalité ou une partie du processus de recrutement au prestataire externe. Ce dernier se charge par la suite de sélectionner les candidats, les plus adéquats, qui répondent aux profils recherchés. Ce professionnel dispose des compétences et de l’expertise nécessaires pour trouver la perle rare. Cette solution constitue alors un moyen d’amélioration de la qualité du recrutement et de l’acquisition de talents.

De plus cette stratégie permet à l’entreprise de bénéficier d’une meilleure réduction des coûts de recrutement, vu que ces prestataires externes offrent des prix dégressifs qui s’adaptent au budget alloué par l’enseigne. Notamment, certains cabinets demandent un paiement, uniquement, sur les profils sélectionnés, ce qui permet à l’entreprise d’épargner quelques euros.

Le processus de recrutement est un travail de longue haleine qui demande un temps fou pour : choisir le bons canaux pour la diffusion de l’annonce, le traitement et la vérification des CVs reçus, la planification des entretiens d’embauches, la sélection des candidats. Donc, le recours aux services d’un cabinet externe fera gagner l’entreprise beaucoup de temps et lui permettra de se concentrer ses propres activités.

Récemment on entend beaucoup parlé de la cooptation, qui peut être présentée sous forme d’une déclinaison de l’externalisation du recrutement. Cette pratique existait auparavant mais elle vient de se développer de nos jours.

En quoi consiste une cooptation ?

La cooptation est un méthode d’embauche appelée aussi recrutement par recommandation ou recrutement participatif. Elle consiste à recommander à l’entreprise, un talent de son réseau ou de celui de son voisin.

La cooptation se base sur le réseautage. En effet cette technique est actuellement l’outil incontournable pour  gagner en visibilité et en nombre de prospects et ce dans tous les domaines. Par exemple, pour promouvoir un service, un produit ou une offre quelconque, le réseautage constitue un moyen efficace pour faire circuler rapidement son message et informer le maximum de gens. Dans cette cadre, le coopteur mise sur ses réseaux professionnels pour diffuser son annonce, sur un spectre plus large. L’information sera ainsi propagée d’une manière plus rapide et efficace.

La cooptation est devenue une pratique très courante pour être un mode de recrutement à part entière en 2017.

Les avantages de la cooptation

Le système de cooptation est très avantageux puisqu’il coûte beaucoup moins cher à l’entreprise. Cette dernière ne paie que le prix de la prestation. De plus, la recommandation sera effectuée par le coopteur, qui peut être un professionnel ou un connaisseur du domaine ou encore un client satisfait par le travail accompli par le coopté. Ce qui garantit à l’enseigne de dénicher rapidement un profil compétent et pénurique. En effet, la cooptation consiste à cibler les candidats sur de vastes réseaux professionnels, ce qui fait gagner l’employeur énormément de temps.

Cette technique est aussi profitable pour la personne cooptée. Cette dernière peut bénéficier de l’opportunité avant que celle-ci ne soit accessible à tout le monde. En outre, celui qui dispose de compétences dans un domaine précis mais ne possède pas de diplôme certifiant ses connaissances, aura plus de chances à obtenir un travail, à travers la cooptation.

Afin de mettre fin à un mauvais choix de recrutement ou pour couvrir un manque d’employés dans un département donné, l’externalisation des missions d’embauche et notamment la cooptation, constitue le bon choix. Cette technique répond aux principales exigences de l’employeur à savoir la rapidité et le prix réduit. Comme elle lui garantit de compléter et de renforcer son équipe par un profil compétent.

 

 

Publicités